Par dessus la tête, de tous ces « Fronts » ! – Opinion

La poussée du Front NATIONAL s’observe et se commente à chaque élection.

A juste titre ou non, l’UMP nous rappelle qu’à l’extrême il existe un Front de GAUCHE.

Et le PS brandit comme seul étendard de protestation depuis trop longtemps son pathétique Front REPUBLICAIN.

N’ont-ils pas compris que ce Front « REPUBLICAIN » est un renoncement à la bataille des idées, au profit d’une démarche simpliste qui consiste à diaboliser le parti nationaliste qui, puisqu’il n’est pas illégal, peut légitimement exister ? N’ont-ils pas compris que cet étendard n’est pas le drapeau rouge de la révolution mais bien le drapeau blanc de la reddition ? N’ont-ils pas compris que l’élever bien haut c’est avouer qu’ils ont échoué ?

Un échec ni de droite ni de gauche. Un échec de droite et de gauche. L’échec d’une classe politique qui sacrifie impunément la chose publique et la souveraineté du peuple, plus préoccupée qu’elle est à organiser ses petits arrangements entre amis. Des amis qui oublient jusqu’aux valeurs de notre République et de notre Démocratie, la quête continue de notre liberté, de notre égalité et de notre fraternité, ou à défaut leur maintien perpétuel.

Une liberté mise à mal par la dépendance croissante des plus jeunes et des plus âgés, parqués dans les universités pour les uns, oubliés dans les maisons médicalisées pour les autres. Une liberté mise à mal par l’augmentation incessante de la précarité et du coût de la vie dans un monde où l’on oublie que solidarité n’est pas simplement synonyme de monnaie.

Une égalité abandonnée au profit d’un élitisme qui confond trop souvent réussite scolaire et réussite sociale, sans tenir compte de la multiplicité des parcours qui nous conduisent, individuellement ou ensemble, vers la réussite.Une égalité abandonnée au profit de clivages qui n’ont d’autres fondements que l’appartenance politique, alors même qu’il est des combats qui n’appartiennent à personne en particulier, mais bien à toute notre société.

Une fraternité qui ne doit avoir aucune limite géographique, physique ou culturelle car rien de ce que l’individu possède n’est le fruit de son seul travail et de ses seuls sacrifices. Une fraternité qui s’explique par une histoire commune pour un objectif commun : faire d’aujourd’hui un jour meilleur qu’hier mais moindre que demain.

Alors, Hommes de droite, Hommes de gauche, songez que nous en avons par dessus la tête de ces histoires de « Fronts », car la place qui leur est faite est inversement proportionnelle à votre réussite dans un monde en perpétuel changement.

Finissez-en avec vos affaires personnelles et aidez-nous à régler celles du peuple car c’est à lui, et lui seul, que votre souveraineté appartient. Ne soyez pas sourds à ses protestions. Ne soyez pas aveuglés par votre quête du pouvoir. Soyez à la hauteur des enjeux et je crois pouvoir prédire que, cette condition remplie, tout ira bien.

bd

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s